Architectures en bambou

juin 2020

En juin 2020, les élèves du préapprentissage artistique ont réalisé des constructions monumentales selon le principe de tenségrité.

On nomme « tenségrité » la capacité d’une structure à trouver l’équilibre grâce à la répartition interne des forces de tension et de compression. Kenneth Snelson, sculpteur et photographe américain, crée depuis les années soixante de œuvres monumentales en jouant sur la répartition des forces inhérentes à la structure.

Dans le cadre de ce projet, les préapprentis ont imaginé des architectures qui se déploient dans l’espace et dont les tensions internes sont réparties de telle sorte qu’elles trouvent leur équilibre. Les élèves ont tout d’abord réalisé une maquette à l’aide de bâtonnets et de ficelle. Le travail a donné lieu, ensuite, à des constructions monumentales constituées de bambous et de ficelles, aménagés dans le jardin Doret. Elles ont été immortalisées par les photos ci-dessous.