Le Monde Marin – Préapprentissage Artistique

Travaux réalisés pour le Théâtre du Reflet à Vevey

Les 48 élèves du préapprentissage artistique ont réalisé ensemble une exposition intitulée un monde marin.

L’initiative de ce projet revient à deux enseignants : Enrique Illanez et Maurice Jaques. Ils ont réalisé avec

un petit groupe d’élèves des essais qui ont été analysés avec l’ensemble des enseignants. Suite à ces discussions portées tant sur les formes des objets que sur les aspects techniques, diverses options ont été choisies et trois types de réalisations ont été arrêtées.

La première a été la confection d’un grand banc de thons, pour lequel chaque élève a réalisé environ 4 poissons, ce qui leur a permis avec les enseignants d’expérimenter et d’apprendre la technique. La deuxième a consisté à réaliser par groupes « des animaux marins volumineux », tels qu’une raie, un calamar géant et trois dauphins. Finalement, la troisième fut la collection de poissons, chaque élève a dessiné et réalisé de manière autonome un des quarante-huit éléments de cet ensemble.

Une technique spécifique a été élaborée : des tiges de rotin ont été tendues sur des formes en bois, réalisées avec une découpeuse numérique à partir de dessins. Sur cette structure, plusieurs couches de papier de soie blanc ont été fixées avec de la colle d’amidon. Cette technique de papier collé a été retenue pour sa légèreté et son coût modeste.

Les deux semaines qui ont précédé les Portes Ouvertes ont été exclusivement dédiées à la réalisation de ce projet, ce qui a permis à tous les élèves et les enseignants de travailler ensemble, chaque enseignant apportant ses compétences spécifiques. Les enseignants et les élèves ont appris aussi bien de leurs erreurs que de leurs réussites et ont gagné, au cours de ces dix jours, chaque jour plus d’assurance. En effet, dans ce type d’aventure, des ajustements, des rectifications ou des modifications sont nécessaires, anéantissant parfois le travail de plusieurs heures.

Une fois tous les éléments construits et installés aux bons endroits dans l’Espace Doret, des fils ont été tendus au plafond pour relier certains éléments à un vilebrequin également réalisé à l’école. Un moteur électrique a actionné le dispositif, donnant ainsi un lent mouvement d’ondulation à ce monde marin.

Ce fut un véritable défi de réussir à produire une exposition de qualité pour une journée qui voit défiler au CEPV des milliers de visiteurs.

La magie de cette exposition a tenu aux qualités formelles de ces objets, à leur nombre et au soin apporté à leur réalisation, mais au-delà des aspects esthétiques – certes très importants dans une école d’arts appliqués – cette expérience pédagogique, centrée autour d’un projet commun, porte désormais ses fruits au quotidien. En effet, depuis la journée des Portes ouvertes, les élèves des classes de préapprentissage se sentent vraiment concernés par leur formation, sont plus concentrés et aussi plus motivés par leur travail, ce qui rend l’enseignement plus productif et plus agréable.

Séduits par la qualité et la magie de cette exposition, les responsables du théâtre de Vevey et du musée de Zoologie de Lausanne ont proposé qu’une partie de celle-ci soit déplacée et installée dans leur espace d’accueil.